Gérer intelligemment les émotions signifie les canaliser pour préserver l’équilibre et l’harmonie. Ce faisant, nous exploitons une force positive pour nous-mêmes et pour toutes les couleurs qui nous entourent, en évitant que le monde émotionnel ne nous prive de notre énergie vitale.

Lorsque nous parvenons à équilibrer nos émotions, nous sommes plus productifs, plus créatifs et plus heureux. Nous empêchons nos émotions de nous envahir. Nous parvenons ainsi à donner un cours constructif à un monde subjectif, en le dirigeant en notre faveur et non contre nous.

« Si vous voulez trouver le bonheur, trouvez qui vous êtes.»

Source : Citations Courtes sur le Bonheur

Les émotions équilibrées nous permettent de concevoir des objectifs et de les atteindre, d’établir des relations saines avec les autres et de donner le meilleur de nous-mêmes. Pour cette raison, il est important d’apprendre à gérer les émotions avec intelligence. Réussir ne demande que détermination et constance. Voici quatre façons de le faire.

4 façons de gérer les émotions avec intelligence

  1. Comprenez qu’il n’y a pas d’émotions négatives

Les émotions ont raison d’être. C’est une erreur de les cataloguer comme positifs ou négatifs. Il suffit de garder à l’esprit que certains stimuli conduisent à vivre certaines émotions plutôt que d’autres. C’est inévitable.

La peur, par exemple, est une réponse à des situations qui constituent une menace. Si nous n’en faisions pas l’expérience, nous tomberions facilement dans des attitudes trop téméraires qui pourraient mettre notre intégrité en difficulté. La colère, en revanche, représente une réponse défensive, dont le rôle est de nous préparer à faire face à une attaque en cas de danger.

En conséquence, il n’y a pas d’émotions négatives. Pour apprendre à gérer les émotions, l’important est de savoir interpréter le message communiqué par chacun d’eux, en prenant conscience de ce qui s’est passé et qui peut être traité en toute sécurité.

  1. Arrêtez-vous et vivez vos émotions

L’éducation et la société ne nous apprennent presque jamais comment gérer les émotions. Nous sommes convaincus qu’il existe des sentiments et des émotions qu’il ne faut pas ressentir. On nous dit, par exemple, que pleurer ou avoir peur ne résout rien.

Néanmoins, les émotions ne naissent pas d’elles-mêmes, tout comme elles ne disparaissent pas d’elles-mêmes. Réprimer ce que nous pensons n’est pas la bonne façon de les gérer. Réprimer ce que l’on ressent ne fait que retarder son expression. Ce qui est refoulé revient toujours, souvent de manière dangereuse.

La première étape consiste à comprendre que toutes les émotions sont légitimes et ont le droit d’exister et d’être exprimées. Si nous acceptons ce que nous ressentons, il sera beaucoup plus facile de gérer les émotions. Ne pas l’accepter stimule une confusion qui finit par créer une tempête intérieure.

  1. Observez, observez, observez …vos émotions

La meilleure façon de gérer les émotions intelligemment est de les accepter, mais aussi de les comprendre. Pour réussir, il est essentiel d’augmenter notre capacité d’observation. Le simple fait de prêter attention à nos émotions nous aide à les canaliser.

Daniel Goldman, le grand théoricien de l’intelligence émotionnelle, soutient que “l’attention régit les émotions”. Cela signifie que lorsque nous nous concentrons sur ce que nous ressentons, nous modulons ou clarifions automatiquement cette émotion.

Pour observer les émotions, nous devons nous demander : qu’est-ce que je ressens ? Comment je me sens plus tard, nous devons donner le bon nom à l’émotion que nous vivons. Est-ce la colère ou la frustration ? Le rejet ou la fatigue ? Plus l’identification est précise, plus nous pourrons facilement comprendre l’émotion.

  1. Soyez critique avec nos pensées

Bien que cela puisse sembler le contraire, beaucoup de nos pensées surgissent de manière mécanique. Ce sont des interprétations de la réalité qui ont parfois un fondement et parfois pas. Parfois, ils sont le résultat d’un raisonnement, parfois non.

La pensée n’est pas la réalité, mais un filtre sur elle. Cela nous amène à ressentir d’une certaine manière avant ce qui se passe et à plusieurs reprises nous conduit à faire des erreurs. La pensée, par exemple, peut nous faire considérer une difficulté comme une source de perturbation, mais peut aussi la montrer comme un défi, une opportunité. Nous ne l’obtenons que lorsque nous nous efforçons de douter de ces idées et de ne pas nous laisser simplement emporter par elles.

Apprendre à gérer les émotions de manière intelligente signifie être éveillé, attentif et concentré sur notre monde. Cela peut sembler difficile au début, mais les bénéfices seront si grands que ça paiera l’effort.